Philippe Estèphe

Baryton

en

Philippe Estèphe étudie le chant avec L. Sarrazin. Invité par l’Orchestre Philharmonique d’Aquitaine, il fait ses débuts en Papageno (Zauberflöte), Escamillo (Carmen), Albert  (Werther), Don Giovanni, rôle repris avec la compagnie Opéra Éclaté, ainsi qu’Énée (Dido and Aeneas), Frédéric (Lakmé), Bobinet (La Vie Parisienne), Belcore (L’Elisir d’Amore), Figaro (Nozze di Figaro). Il chante Guglielmo (Così fan tutte) à Limoges, le Comte (Chérubin), Dédale (Le Monstre du Labyrinthe) à Montpellier, Taddeo (L’Italiana in Algeri) à Saint-Étienne, Dandini (Cenerentola) à Tours, Cologne, Genève et Rouen, Peer Gynt à Limoges et Montpellier, Gaston (Les P’tites Michu) à Nantes, Angers et à l’Athénée, Raimbaud (Le Comte Ory) à Rennes et Rouen, Brétigny (Manon) à Bordeaux. Parmi ses projets, Papageno (Die Zauberflöte) à Marseille et à Toulouse, Neptune/ Argus (Isis de Lully) avec les Talents Lyriques à Beaune, Paris, Versailles et Vienne, Gaston (Les P’tites Michu) à Bourges, Vichy, Tours et Rouen, L’Incoronazione di Poppée au Théâtre des Champs Elysées... À l’Opéra Comique on l’a entendu en Spark (Fantasio) ainsi qu’en récital Porte 8.

Comique Strip' de Philippe Estèphe